Madère, l' île aux fleurs

et du printemps éternel ...


J - 6 : le 1er mars

 


Localisation des lieux caractéristiques découverts ce jour,

et évoqués sur cette page :

 

 1  - Funchal, son marché,

      l' ancien Funchal (Santa Maria Maior) .

2 - Ponta de Sào Lourenço .




 


2 - Funchal

 

Ce matin, nous reprenions la direction de Funchal  afin d' y découvrir son fameux marché s' étendant sur trois niveaux .

Ouvert tous les jours, il accueille plus de marchands encore le vendredi . Sa visite fait partie des incontournables de l' île ...

Il y règne une belle animation dans laquelle nous avons personnellement eu plaisir à nous immerger !

 


 

Le premier niveau accueille le marché aux poissons . Les vendeurs y découpent et mettent sur les étales des thons, des espadons,

des morues, des bonites ... Mais surtout le sabre noir (peixe Espada), un très bon poisson traditionnel de Madère, présent sur

toutes les cartes des restaurants .

 

 

Sur les deux autres niveaux, offrant un florilège de mille et une couleurs, de mille et une senteurs, on retrouve les fleurs, les légumes,

les fruits et les épices ...

 

 

Nous découvrions là une multitude de spécimens de fruits qui nous étaient totalement inconnus . Malgré les nombreuses sollicitations,  nous nous sommes bien gardés cependant d' y goûter . L' endroit (essentiellement le dernier niveau) est réputé pour qu' une fois "harponné", il semble assez difficile de se débarrasser des vendeurs qui vendent des produits à prix exorbitant, et de qualité médiocre par rapport au fruit judicieusement sélectionné pour la dégustation !

 


 

Nous savourions avec les yeux ...

 

 

Un peu à l' Est du marché, nous pénétrions dans l' élégant Santa Maria Maior, l' ancien pittoresque quartier des pêcheurs .

Avec ses ruelles pavées et étroites, ses maisons d’époque, ses commerces traditionnels ... il constitue l' "ancien Funchal" .

 

 

En raison de son attrait touristique, ce quartier accueille un grand nombre de boutiques d' artisanat et de galeries d' artistes ;

on y admire de très nombreuses portes joliment décorées ... On y trouve par ailleurs de nombreux hôtels, des restaurants traditionnels, des petites tavernes, des musées, de charmantes petites places, de beaux jardins ...

 


 

Poursuivant la rue Santa Maria (la plus vieille rue de l’île de Madère), nous parvenions au niveau des murailles jaunes du fort

São Tiago  abritant désormais, un musée d' art contemporain .

 


 

Les nuages obscurcissaient de plus en plus le ciel . Nous convenions de quitter Funchal  afin d' entreprendre au plus vite la balade

que nous avions prévu faire aujourd' hui . Et puis, nous avions déjà prévu revenir à Funchal   Dimanche ... A suivre !

 

2 - Ponta de Sào Lourenço

 

Nous nous rendions alors vers l' extrémité orientale de l' île . Nous y avions rendez-vous avec un autre incontournable de l' île :

la balade de la Ponta de São Lourenço .


 

La Ponta de São Lourenço  est une réserve naturelle offrant des paysages totalement exceptionnels, assez en désaccord avec

l' abondante végétation présente partout ailleurs sur l' île . 

 

 

Contrastant avec les chemins verts de levada, la balade se déroule sur un terrain totalement désséché et des sentiers en partie rocailleux . Rapidement, on y distingue un rocher percé d' une ouverture circulaire au-dessus des flots .

 


 

En différents endroits, des points de vue aménagés permettent de bénéficier de panoramas absolument sublimes sur l’ Atlantique

et des formations rocheuses volcaniques assez spectaculaires ou encore d' impressionnantes parois à pic .

 



 

L' itinéraire emprunte un pont naturel de quelques mètres de large seulement . Ici, le rocher descend de presque 100 m à la verticale

de chaque côté (passage sécurisé) .

 

 

On approche alors de la Casa do Sardinha, seule construction rencontrée sur la presqu' île .

Au milieu de cet univers particulièrement aride, elle figure telle une véritable petite oasis, entourée de ses dattiers .

 

 

La montée jusqu' au Morro do Furado, s' effectue désormais en pente très raide empruntant un raidillon par endroits très érodé .

 

 

Depuis le sommet, on bénéficie d' un spectaculaire panorama s' étendant jusqu' au phare sur l' IIhéu do Farol,

le point le plus à l' Est de Madère .

 


 

Suivant à vive allure, les rangers du Parc  quittant la Casa do Sardinha, nous reprenions le même chemin qu' emprunté à l' aller .

Le ciel s' était chargé de nuages qui n' auguraient rien de bon ... déjà, il commençait à tomber quelques gouttes !

Compter environ deux heures et demi pour effectuer l' ensemble de cette très jolie promenade .


 

Sans devoir effectuer la randonnée décrite ci-dessus, un vaste panorama renseigné, et accessible en voiture permet d' admirer

d' époustouflants points de vues sur la côte Nord  de l' île . Hélas, il pleuvait désormais franchement ... Nous convenions d' y revenir

si l' occasion nous en était donnée, histoire d' y bénéficier d' une autre lumière permettant au regard de se porter plus loin encore .

 

 

La pluie interdisait désormais toute autre activité ... Nous rentrions .

Ce soir-là, nous dégustions sardines et espada  cuits au barbecue !

 



< Page précédente       Accueil     Page 1     Page 2     Page 3     Page 4     Page 5     Page 6        Page suivante >