L' île de Tenerife

Introduction

 

Après un séjour passé sur Lanzarote  au cours du mois de Février 2012, puis sur Fuerteventura  en Février 2015, nous convenions de nous rendre une fois encore, sur l' une des îles Canaries . Pour échapper aux rigueurs de l' hiver, nous les jugeons particulièrement dépaysantes et attractives !

Peu avant Noël, nous repérions un vol à destination de Tenerife  au tarif avantageux de 67 € A/R par personne (vol Ryanair au départ

de l' aéroport de Beauvais) . Ayant cependant un peu temporisé, les tarifs avaient évolué : nous l' obtenions finalement au tarif de 86 € .

Participeraient encore à ce voyage (tel celui partagé l' année passée sur Fuerteventura) : Barbara  et Jean-Fi, ainsi que Marion (notre fille aînée) et son mari Gilles . Date du séjour : du 17 au 24 Février 2016 .

Alors à la recherche d' un hébergement plutôt sympa, situé dans un coin tranquille de l' île, nous consultions le site de Booking.com .

Nous y repérions l' Hôtel Rural Victoria situé à la Orotava dans le Nord de l' île . Nous effectuions nos réservations, directement depuis

le site de l' hôtel, depuis lequel le tarif s' avérait plus avantageux .

Nous convenions cependant de ne pas passer la totalité du séjour au même endroit . L' heure de départ de notre vol de retour étant fixé

à 6h du matin, il nous est apparu judicieux de trouver un logement proche de l' aéroport Sud de Ténérife . A prix compétitifs, nous n' y trouvions que des formules "Club All-Inclusive" pour lesquelles, il était nécessaire de réserver un minimum de 3 nuits .

Peu sensibles aux avantages que présente ce type de formule, nous réservions dans l' établissement affichant les tarifs les moins chers : 

le Palia don Pedro ... pour 3 petits jours, on devrait pouvoir s' en contenter !

Comme à l' accoutumée concernant ce type de séjour, nous décidions de louer une voiture dès notre descente de l' avion, et de ne la restituer, qu' au moment ultime, juste avant que nous ne rembarquions .

 

 

Mais Tenerife ... Où C K' c' est ?!

Perdues dans l' Océan Atlantique, les îles des Canaries se situent à hauteur du Sud marocain . Ténérife  est la plus étendue d' entre elles .

Depuis l' aéroport de Beauvais Tillé, nous l' atteignions par un vol direct d' une durée un peu supérieure à 4 heures .

Au profit d' une heure de décalage horaire, nous y parvenions cependant, 3 heures après avoir décollé de France .

 

Bibliographie

 

Une carte détaillée de l' île où figurent les routes, les pistes carrossables ou non, les chemins ... Nous l' avions principalement achetée afin de repérer les différents sentiers sur lesquels nous envisagions randonner . Finalement, elle ne nous a pas vraiment été utile : la carte touristique distribuée à l' aéroport s' avère largement suffisante pour pouvoir se repérer sur l' île, dès lors

qu' on ne s' y déplace qu' en voiture !

 

 

 

Nous nous étions passés de guides touristiques lors de nos précédentes visites aux Canaries . Parce qu' il était notre guide préféré et que le Guide du Routard  venait

d' éditer un volume consacré

à cette destination, nous convenions de l' acheter ... Et nous ne l' avons pas regretté !


L' aérien

 

La compagnie Ryanair propose, au départ de l' aéroport de Paris Beauvais, des vols directs à destination des Canaries, à des prix particulièrement attractifs . Parce que le tarif de l' enregistrement de bagages en soute augmente considérablement le budget du transport, nous n' en prévoyions pas ... Pour une unique semaine, l' enregistrement

d' un unique bagage "cabine" s' est avéré bien suffisant .


 

Le coût du stationnement d' un véhicule à cet aéroport est particulièrement intéressant dès lors qu' on le réserve en ligne depuis cette page . Ainsi réglions-nous 35 € pour 7 jours de stationnement, alors que le tarif à régler sur place aurait été de 78,50 € .

 

Le loueur de voiture

Le parc de voitures de location et le nombre de compagnies s' en chargeant sont vraiment très importants sur Ténérife . Nous avons personnellement opté pour celle qui nous avait été recommandée, et auprès de laquelle nous avions loué, lors de notre précédent séjour sur Lanzarote : Autos Plus Car .

Il est cependant possible de louer un véhicule à un coût inférieur, mais alors, celui-ci est livré avec un plein facturé entre 70€ et 100€ . Il convient ensuite, de le restituer avec le réservoir aussi vide que possible !

Nous n' adhérons pas du tout à cette pratique, et nous lui préférons la formule "retrait et retour réservoir plein", qui au final, s' avère beaucoup plus économique (personnellement, nous effectuions un complément de carburant d' une valeur de 56€ pour environ 1 063 km parcourus au cours du séjour !) . Nous avons personnellement bénéficié d' un tarif à 120 € la semaine (incluant un deuxième conducteur) . Bénéficiant de l' assurance de notre carte Visa Premier, nous ne souscrivions à aucune assurance complémentaire . Une fois encore, cette compagnie nous a donné entière satisfaction : les formalités pour rentrer en possession du véhicule ainsi que pour le restituer se sont avérées aisées et rapides ...

Nous n' avons personnellement, vraiment rien à leur reprocher !

Afin de circuler relativement confortablement à quatre, tout en bénéficiant d' espaces de rangement pour nos bagages, ainsi que

d' un tarif économique, le "Fiat Qubo" nous avait semblé particulièrement approprié ... Sans se révéler d' un grand confort, plutôt "poussif" dans les rampes, et pas réellement économique en terme de consommation énergétique, il nous a cependant, plutôt globalement satisfaits !

 

L' hébergement

 

Nous avions convenu d' opter pour deux hébergements, différemment répartis géographiquement sur l' île .

Ce choix avait entre autre, été motivé par l' heure matinale de départ

de notre vol retour : aussi, avions-nous voulu, dans un second temps, occuper un logement proche de l' aéroport .

Ainsi, avons-nous logé à la Oratava, dans le Nord de l' île et à

Costa del Silencio dans le Sud .

Deux types d' hébergement résolument différents, puisque le premier

était un hôtel de charme situé dans l' une des plus agréables villes coloniales que compte l' île, et le second, dans un "hôtel-Club" de l' une

de ses plus sordides stations balnéaires .

 

 

La Oratava

 

L' Hôtel Rural Victoria occupe un très beau bâtiment à l' architecture traditionnelle du XVIe siècle . Situé en plein centre de l' une des

plus belles villes de l' île, cet établissement de charme propose une atmosphère calme et un service de qualité . Il dispose par ailleurs,

d' un restaurant accueillant, proposant une délicieuse cuisine gastronomique faite de plats sophistiqués et créatifs . Les petits-déjeuners proposés sous forme de buffet, offrent une sélection variées d' aliments aussi bien sucrés que salés . Ayant choisi une formule "demi-pension", nous y avons excellemment bien mangé !

 

Nous occupions les deux seules chambres occupant le dernier étage de cet établissement . Aussi, bénéficiions-nous de la jouissance exclusive d' une très belle terrasse offrant une très belle vue sur la Orotava et s' étendant jusqu' à la mer . Hélas, les conditions météorologiques ne nous ont pas permis d' en profiter, tel que nous aurions pu l' espérer .

 

L' hôtel dispose de 14 chambres décorées par des éléments en bois noble et des tons chauds . Nous les jugions cependant un peu en deçà des prestations générales offertes par cet établissement : les chambres se révélaient finalement tout à fait basiques, offrant un confort somme toute correct, mais sans plus . Mais globalement, y séjourner nous a vraiment enchantés !

A noter encore, qu' il est très difficile de trouver à stationner proche de l' hôtel, celui-ci ne possédant pas de parking privatif .

 

Costa del Silecio

Palia don Pedro est un établissement tout à fait banal, situé dans une station balnéaire que nous jugions plutôt assez "glauque" .

Nous étions hébergés dans de vastes chambres, type appartements, ayant nécessité un sérieux coup de rafraichissement (nous ne disposions même pas d' eau chaude dans l' une d' entre elles !) .

Nous y séjournions selon une formule "All-Inclusive", comprenant la totalité des repas et l' accès libre au bar (dont nous avons,

concernant ce dernier, bien profité !) . La qualité des repas nous a semblé tout juste passable et assez inégale, car nous avons

eu l' occasion d' y goûter certains plats se révélant assez savoureux . Nous trouvions en revanche, la qualité du buffet servi pour

le petit-déjeuner tout à fait médiocre . A sa décharge, l' accueil qui nous a été réservé de la part d' un personnel francophone

(lorsqu' ils n' étaient pas français eux-même !) s' est avéré tout à fait satisfaisant .

Bref, ayant opté pour les prix les moins onéreux, nous n' étions finalement pas vraiment déçus ... Nous jugions finalement y avoir

bénéficié de prestations à la hauteur des sommes engagées !

 

Budget

 

Budget établi pour un total de 2 personnes :

 

    L' aérien :

 *  Vol A/R Beauvais - Ténérife = 175,40 € .

 *  Coût du stationnement 7 jours, aéroport

     de Beauvais = 35 € .

    L' hébergement :

 * Hôtel Rural Victoria, La Orotava,

   4 nuits en demi-pension = 408,30 .

 * Hôtel Palia Don Pedro, Costa del Silencio,

   3 nuits, formule "tout-inclus" = 243 € .

  Coût location de voiture 7 jours :

  176 € (120 € + 56 € de carburant

  pour 1 063 km parcourus) .

Le bilan

Tenerife est l' île des Canaries accueillant le plus de visiteurs .

Pourtant, dès lors que l' on ne fréquente pas l' une de ses "usines à touristes", concentrées exclusivement dans une toute petite zone située au Sud-Est de

l' île, il nous est apparu aisé de profiter de vacances axées "Nature" .

Elle offre une très grande diversité de paysages, que jamais nous n' avions  encore abordée sur les autres îles de Lanzarote ou Fuerteventura .

Comme il avait été dommage de bénéficier de conditions météorologiques

aussi déplorables ! Leur caractère exceptionnel relevé dans la presse : neige, grêle, violentes tempêtes, orages, températures particulièrement basses ...

nous avaient privés du plaisir d' y randonner . Pourtant, l' île semble particulièrement bien se prêter à la pratique de cette activité .

Avec un réseau de sentiers parfaitement balisés, de degré plus ou moins difficile, les possibilités nous ont semblé multiples, notamment dans les

sublimes parcs ruraux de l' Anaga et du Teno, mais plus encore, celui du parc national du Teide (auquel nous n' avons pu avoir accès !) .

Nous lui avons cependant préféré l' île de Lanzarote  qui, avec ses paysages lunaires assez extraordinaires, ses volcans encore en activité, nous était apparue beaucoup plus intéressante et dépaysante . Une densité de population beaucoup moins élevée que sur Tenerife tendait à nos yeux, à la rendre plus authentique, plus sauvage ... Bref, beaucoup plus à notre goût !

 

Le récit et les images de ce séjour, figurent dans les pages suivantes ...

 


Sommaire Tenerife                                             Page 1                                             Page 2