Autour de l' Adriatique

("Quartet" pour un Trio) ...

Le Monténégro (1/1)


Le 13 Août




Nous venions de passer 10 jours dans les Pouilles, suivis de 17 jours en Crète ;

puis notre itinéraire de retour nous a fait traverser l' Albanie (liens vers ces récits) ...

 

Lorsque nous parvenions au Monténégro, le soleil venait de se coucher ; il nous fallait trouver un endroit où passer la nuit . Nous nous posions dans le petit port de poche de Plavnica, bordant les rives du lac de Skadar .






 


Le 14 Août

Le Parc National du lac de Skadar

 

Nous goûtions dès lors, au plaisir de rouler sur des routes non défoncées ... Celle que nous empruntions désormais traversait de splendides paysages : ceux de la vallée du somptueux lac de Skadar . La transition avait été aussi brutale qu' inattendue ; il ne pouvait y avoir à ce sujet, aucune équivoque : nous avions changé de pays, ici tout nous a semblé propre et ordonné .

 


 

Nous nous serions volontiers attardés un peu plus dans cette jolie région ; nous étions persuadés qu' il devait y faire bon séjourner

et randonner .  Parc National depuis 1983, il constitue une des plus grandes réserves aviaires d' Europe avec près de 270 espèces

d' oiseaux recensés .

 

La Montagne Noire ... Monténégro !

 



Nous traversions l' imposant et splendide massif de la Montagne Noire

(ayant littéralement donné son nom au pays) . Nous suivions désormais ses pentes couvertes de vastes forêts de pins, de cyprès, d' oliviers et de palmiers se jetant

dans l' Adriatique, et formant ainsi un très joli littoral .


A la faveur de rares trouées, la route en lacets y conduisant nous gratifiait de très

belles vues plongeantes et panoramiques .

Nous la dévalions jusqu' à rejoindre la station balnéaire de Petrovac .







Pétrovac

 

La petite cité bénéficie d' un cadre naturel de grande beauté, avec ses vieilles maisons de pierre ouvrant sur son petit port de pêche,

sa forteresse Kastello, son petit îlot au large ... Malgré un indéniable charme, nous la trouvions beaucoup trop fréquentée, et ne nous

y attardions pas .

 


Stevi Stefan

 

A peine quelques kilomètres plus loin, nous atteignions Stevi Stefan, un ancien village de pêcheurs fortifié datant du XVème siècle . Construit sur un îlot rocheux relié à la côte par un étroit isthme de sable, il s' est depuis métamorphosé en un inaccessible hôtel de luxe .

 


 

En proche périphérie, la seule location d' un transat et d' un parasol est facturée 50 € ... ainsi, Stevi Stefan se veut aujourd' hui être

LA destination la plus "sélect" de toute la côte Adriatique . Il y règne vraiment une bien étrange atmosphère, à laquelle vous vous en doutez, nous n' avons été que peu sensibles !

 

Budva

 





Une fois encore, le long d' une côte très joliment découpée (la Budva Riviera),

nous n' avions roulé que quelques kilomètres pour rejoindre Budva, une des plus anciennes villes de la Méditerranée .

 

Enchâssée dans des remparts datant du XVème siècle, l' architecture de la vieille cité, telle la majorité des autres villes côtières monténégrines, est essentiellement influencée par le style vénitien .









 

Au hasard de nos déambulations dans ses ruelles étroites et pavées, nous débouchions tour à tour sur des bastions protégeant la ville, de jolies petites places, des églises ...

 

 

Au pieds de ses remparts s' étalent  de petites plages ... l' ambiance y est plutôt festive et sonore : Budva, autrement surnommée

le Saint-Tropez du Monténégro ou encore le "Koweit de la Méditerranée", est effectivement devenue depuis quelques années la "mecque" des clubbers ...

 

 

Il nous a semblé difficile trouver un paisible bivouac le long de la sulfureuse Budva Riviéra, aussi préférions nous, nous élever

et nous enfoncer à nouveau dans les montagnes .

 

Le Parc de Lovćen

 

 




Nous marquions un premier arrêt à Cetinje, la capitale historique du pays .

Elle accueille d' ailleurs encore aujourd'hui, de nombreuses ambassades, la résidence principale du président de la république du Monténégro ...

 

 

Nous y visitions par ailleurs, son petit monastère orthodoxe serbe .





Cetinje s' étale sur une petite plaine depuis laquelle nous empruntions une étroite route menant au Parc National du Lovćen

composé de magnifiques montagnes calcaires livrant de superbes sauvages paysages . Le jour tombait déjà, et la quête d' un endroit où passer la nuit a prévalu sur les arrêts photos qu' il était pourtant bien tentant effectuer .

 

 

Alors que nous basculions sur un versant opposé, nous découvrions, au soleil couchant, de superbes paysages révélés par les fameuses Bouches de Kotor, le plus grand fjord méridional d' Europe ... Magnifique !

 

 

Un peu plus loin, sur les pentes du Mont Lovćen, Njeguši, minuscule village abandonné au sommet d' un col, nous a accueillis

pour la nuit .

 


Le 15 Août

Un peu plus de Lovćen

 

Ce matin là, depuis les fenêtres de notre "chambre", nous disposions d' une vue panoramique assez extraordinaire  sur une partie

du Parc .

 

 

Nous jugions avoir trop vite traversés ce somptueux Parc du Lovćen .

Nous convenions donc aujourd' hui de nous y attarder un peu plus, empruntant un circuit en partie déjà effectué la veille . 


 

Le Mont Lovćen  constitue le cœur historique du Monténégro . Élevé dans la tradition monténégrine au statut de "montagne sainte",

il représente le symbole de l'identité et de l'état national . Si nous avions disposé d' un peu plus de temps, nous y aurions volontiers randonné, car les possibilités y semblent multiples ...

 


 

Au cœur du massif, nous gravissions les 461 marches permettant d' atteindre l' étonnant mausolée dédié au roi fondateur et poète  

Pierre II Petrovic Njegos .

 

 

Situé à 1 700 mètres d' altitude on y bénéficie d' un sublime panorama ouvrant à 360° sur les monts du Lovćen,

s' étendant jusqu' au littoral bordant l' Adriatique ...

 


 

Puis, sous une autre luminosité, se sont à nouveau dévoilées les sublimes Bouches de Kotor ... Nous empruntions alors la sinueuse, étroite et très belle route historique dégringolant dans une longue série de 32 lacets très serrés vers la vieille ville de Kotor .

 


Kotor

 

 

 

 



Blottie au fond des bouches de Kotor, construite à flanc de montagne, particulièrement bien préservée et entourée d’une impressionnante muraille de défense, la vieille ville de Kotor est classée sur la liste du patrimoine mondial de l' Unesco .

 

Et assurément, elle le mérite !








 

La ville close n' est pas très étendue, elle a en revanche conservé de nombreux monuments datant des époques romane et byzantine . Nous les avons découverts au hasard de  nos errances à travers un dédale de ruelles tortueuses débouchant invariablement sur

d' adorables placettes pavées, souvent occupées par les tables, les chaises et les parasols de restaurants, de cafés ...

 


 

Cette charmante cité médiévale à forte influence vénitienne, nous a personnellement rappelé celles précédemment visitées en proche Croatie (Zadar, Dubrovnik ... distante de 80 km à peine pour cette dernière) .

La balade consistant à gravir les 1 426 marches menant à la citadelle et permettant d' avoir une vue panoramique sur le centre historique sur fond de Bouches de Kotor  nous a semblé intéressante ; mais nous jugions ne pas disposer d' assez de temps pour

y grimper ...

 


Circuit autour des bouches de Kotor

 

Une petite route permet d' effectuer le tour de cette splendide et vaste baie de l' Adriatique (elle figure d' ailleurs, parmi les 25 plus belles baies du monde ; les autres baies de cette liste se situant principalement dans les pays nordiques) . La balade est magnifique : au milieu de somptueux décors, elle traverse des petits villages de pêcheurs ou d' authentiques cités médiévales telle celle de Perast ...

 

 

Autre charmant village typiquement méditerranéen, Perast  fait directement face aux deux célèbres petites îles de l' Abbaye

de Saint-George  et celle de Notre-Dame-du-Rocher  qu' il est possible de rejoindre en bateau .

 


 

On y compte pas moins de dix-neuf palais baroques, aux façades typiquement vénitiennes, et dix-sept églises catholiques ; ils sont aujourd' hui, les témoins de l' ancienne grandeur de ce sympathique petit village de pierre classé au patrimoine mondial de l' Unesco .

 

 

Nous n' effectuions pas l' intégralité du circuit autour des Bouches de Kotor  qui nous aurait contraints à emprunter par deux fois

un bac ... Nous faisions désormais route vers la Croatie .

 


Dubrovnik en Croatie

 

Nous envisagions retourner à Dubrovnik  déjà visitée quelques années auparavant . Nous avions pour idée cette fois de la parcourir de nuit ... C' est ce que nous avons fait, mais uniquement à bord de notre fourgon, dans une quête désespérée d' une place de stationnement ! Nous n' avions pas de Kuna  (la monnaie croate), et ne voulions pas en retirer ; hors le stationnement est payant

jusqu' à 1 heure du matin, voire 24h/24h, et les horodateurs s' étendent bien au-delà du centre historique de la très jolie cité

médiévale ...

 

Un peu amers, nous prenions dès lors la longue route qui allait nous ramener chez nous !

 


Le Monténégro ... le bilan

 

 

Nous n' avions pas réellement choisi séjourner au Monténégro, mais mettre à profit notre retour pour en découvrir rapidement, quelques curiosités touristiques ... C' est très certainement insuffisant, et aussi, ne semble t' il pas très pertinent d' en établir un

réel bilan .

Voici cependant, ci-dessous exposées, quelques impressions générales issues du peu que nous y avons découvert ... Tout d' abord,

des paysages réellement somptueux, tant côté "mer" qu' à l' intérieur des terres où le Monténégro  propose notamment de superbes

Parcs Nationaux ...

Un peu plus de temps nous aurait certainement permis d' y randonner, nous étions convaincus que nous y aurions pris beaucoup de plaisir ! Le pays constitue à nos yeux, une très belle destination, à privilégier cependant, et en fonction de ses possibilités, en dehors

de la haute saison touristique .

 

 


Le mot de la Fin ...


Ce récit vous a plu ?! Merci à vous de l' avoir lu  ...

Pour faire part de vos remarques ou obtenir des informations complémentaires , merci d' utiliser

les rubriques "Commentaires" et/ou "Contact", accessibles en un clic .



       <  Page précédente                                              Sommaire