Autour de l' Adriatique

("Quartet" pour un Trio) ...

L' Albanie (1/1)


Le 11 Août

En Grèce ...

 

Nous venions de passer 10 jours dans les Pouilles, suivis de 17 jours en Crète  (liens vers ces récits) ... il n' était pas plus de 6 heures

ce matin là lorsque nous accostions dans le port du Pirée .

Nous roulions désormais en Grèce . Après notre séjour crétois, les chauffeurs nous ont semblé ici, moins courtois, et les paysages que nous traversions désormais, beaucoup plus "fades" ... Du moins jusqu' à atteindre Delphes et cet environnement assez exceptionnel occupé par son joli site archéologique (visité au cours de l' été 2004) .

 

 

Puis les kilomètres ont rapidement défilé ... jusqu' à atteindre la frontière albanaise située un peu au Nord d' Ingoumenista ; nous allions mettre plus de deux heures à la franchir !

 

Sur le sol albanais

 

Sous un joli ciel d' orage, nous effectuions désormais nos premiers tours de roue en Albanie .

 

La presqu' île de Butrint

 

Peu après la frontière, une barge permet de traverser un petit canal naturel reliant le lac de Butrint  à la mer Ionienne .

Nous n' en avons personnellement pas trouvé l' accès, et nous sommes imposés une rallonge de près de 60 kilomètres . Autant le dire, la signalisation routière en Albanie est quasi inexistante, nous allions en faire les frais tout au long de notre séjour dans le pays ...

 

 

C' est donc depuis la route de Saranda  que nous découvrions la très jolie presqu' île de Butrint  émergeant au milieu

d' une vaste lagune .

 

 

Ce cadre assez exceptionnel abrite par ailleurs, un très joli site archéologique classé au Patrimoine Mondial de l' Unesco .

Habité depuis les temps préhistoriques, le site fut successivement le siège d’une colonie grecque, d’une ville romaine, d’un évêché ...

Il était déjà tard lorsque nous entreprenions la visite du site, nous allions le regretter tant la lumière nous a manqué .

 


 

Nous avons beaucoup aimé l' ensemble de ce superbe site en partie encore envahi par la végétation . Nous y avons suivi un sens logique  de visite, et avons trouvé les explications fournies par de petits panneaux vraiment très évocatrices ; il est un des plus grands sites du pays, mais aussi de l' ensemble du bassin méditerranéen ; il est assurément, celui que nous avons préféré parmi tous ceux visités cet été là !

 

 

Nous nous y serions bien attardés un peu plus, tant le site est vaste, mais il commençait déjà à faire nuit, et regagnions notre fourgon stationné le long du canal, sur le petit parking du site et donnant par ailleurs, accès à la barge permettant de rejoindre la Grèce ... Nous y dormions .

 


Le 12 Août

 

Nous quittions Butrint  par la même route empruntée la veille, longeant les bords de la Riviera albanaise . Sur fond de maquis,

s' y sont succédées des falaises, des petites criques aux eaux limpides, de belles plages de sable ou de galets ...

 

 

Mais Sarande, ville moderne et touristique nous a un peu effrayés ... Nous l' avons fuie !

 

 

S' élevant sur des pentes livrant d' agréables paysages, nous regagnions le centre du pays . Située sur notre route, nous envisagions nous rendre au "Blue Eye", une curiosité naturelle réputée, mais une fois encore, ne l' avons pas trouvée ... Nous atteignions alors, un vaste plateau ; nous ne nous situions alors qu' à une trentaine de kilomètres à peine de la Grèce ... mais abordions des paysages bien différents de ceux rencontrés en terre hellénique .

 

Gjirokastër


 

Au cœur des montagnes, la ville médiévale de Gjirokaster  semble posée sur cet immense plateau . Son architecture fortement

marquée d' une empreinte ottomane, contraste plus encore avec celle de la Grèce  voisine .


 

Inscrite au Patrimoine mondial de l' Unesco, sa richesse historique et culturelle lui attribue le caractère de ville-musée .

Autrement baptisée "ville aux mille escaliers" ou encore "ville de pierre", elle a conservé un bel ensemble de maisons à tourelles

fortifiées en bois et pierre, aux toits de lauzes qui dévalent les pentes, le long d' escaliers ou de ruelles joliment pavées .

 


 

Dominant le vieux centre, sa citadelle offre un superbe panorama sur la vieille ville ... Le château médiéval de Gjirokastër  figure

parmi les plus grands des Balkans .

 


 

La conduite sur route albanaise nécessite la plus grande vigilance .

Celle-ci est motivée par la conduite "audacieuse" de ses habitants, mais aussi par la présence de nombreux obstacles tels baudets, vaches, chèvres, moutons, dindons, mais surtout d' imprévisibles nids de poule (rapportés à une échelle plus juste, il s' agirait plutôt de nids d' autruche, voire de ptérodactyle !) . De plus, nous souffrions une fois encore de l' absence de signalisation routière ...

Plus qu' un réel séjour en Albanie, nous avions juste prévu traverser le pays et n' y marquer que de rares étapes préalablement déterminées . Aussi ne nous étions nous pas équipés de carte routière et de guides spécifiques (nous ne sommes toujours pas équipés de GPS !) ... Nous n' allions pas cesser de le regretter . Pour rejoindre Berat, nous avons suivi sur de trop nombreux kilomètres, des routes totalement défoncées qui ne nous ont menés à rien .

En revanche, au milieu de paysages plutôt agréables, nous avons assisté à de singulières scènes de la vie quotidienne : toutes générations confondues s' affairant aux travaux des champs, sans n' avoir jamais recours à aucune forme de mécanisation, des chèvres ou des moutons vendus et dépecés sur le bord de la route, avons croisé d' improbables attelages semblant issus

d' un autre temps ...

 

 

Nous avions alors accumulé de nombreux kilomètres, nous étions égarés à plusieurs reprises  ... Nous n' atteindrions pas Berat ce soir ! Nous nous posions finalement, sur le parking du site archéologique d' Apollonia ...

 


Le 13 Août

Apollonia

 

Nous débutions la journée par la visite des ruines de l' ancienne cité grecque d' Apollonia .

Elle s' étend sur un vaste périmètre, noyé dans un bel environnement à dominante agricole .

 

 

Parfois dispersés parmi les oliviers, certains édifices non renseignés et peu mis en valeur ne sont pas évidents à trouver ...

Nous y avons cependant découvert les vestiges de quelques beaux bâtiments tels le Bouleutérion, l' Odéon, le Nymphée ...

 


 

Personnellement, la visite de ce site, un des plus importants parcs archéologique d' Albanie, nous a un peu déçus .

 

 

Implanté au cœur du site (depuis le XIIème siècle), le magnifique monastère Sainte-Marie  constitue une intéressante visite .

Il abrite également un petit musée archéologique où figurerait un riche éventail de matériel provenant des fouilles (fermé lors de

notre passage) .

 


Berat

 

Nous reprenions désormais notre quête du village de Berat  que n' avions pu atteindre la veille ... Un peu instinctivement, nous empruntions une route qui s' avéra être la bonne . "La bonne" ?! Pas en matière de la qualité de son revêtement en tout cas ...

nous y avons vécu un enfer, d' autant qu' il s' était désormais mis à pleuvoir !

 

 

Berat, autrement surnommée la "ville aux mille fenêtres", avait su se faire désirer ... Nous avions pensé un moment ne jamais pouvoir

l' atteindre . Sur des pentes raides, des maisons blanches aux toits de tuiles rousses s' y étagent parfaitement, proposant une très belle unité . Spontanément, elle nous a rappelé la ville d' Amasya  en Turquie .

 


 

Tour à tour, sur chacune des rives de l' Osum, nous prenions plaisir à flâner dans le dédale de ruelles très étroites de cette charmante cité albanaise désormais inscrite au Patrimoine mondial de l' Unesco ...

 


 

Nous n' avions dès lors, plus le temps de grimper jusqu' à la citadelle qui domine la ville ... Il nous fallait désormais faire route vers

le Monténégro . Nous avons alors suivi d' invariables paysages (plutôt atypiques vis à vis des autres pays méditerranéens que nous connaissions déjà) faits de plaines fertiles bordées de montagnes .

Ils ont subitement changé alors que nous parvenions sur les rives du lac de Skadar ...

Nous approchions alors de la frontière que nous franchissions au coucher du soleil .

 

Le Monténégro

 

Lorsque nous parvenions au Monténégro, il était déjà temps de trouver un endroit où passer la nuit .

Nous nous posions sur les bords du lac de Skadar, dans le petit port de poche de Plavnica .

 


L' Albanie ... le bilan

 

 

 

Nous n' avions pas réellement choisi séjourner en Albanie, mais mettre à profit notre retour pour en découvrir rapidement, quelques curiosités touristiques ... C' est très certainement insuffisant, et aussi, ne semble t' il pas très pertinent d' en établir un réel bilan .

 

Voici cependant, ci-dessous exposées, quelques impressions générales issues du peu que nous y avons découvert .

Quoique possédant indéniablement de précieux atouts, l' Albanie  n' est pas totalement parvenue à nous séduire . Ce jugement est très certainement altéré par le fait que nous n' y avons essentiellement fait que rouler . Hors, y conduire s' est révélé vraiment déplaisant, engendrant un "stress" peu compatible avec l' ambiance que nous souhaitons donner à nos vacances .

Nous n' y avons par ailleurs croisé que des gens réellement charmants ... mais pourquoi ceux-ci ne sont-ils pas plus respectueux de leur environnement ; c' en est vraiment pitoyable !

 

N' avoir prévu aucun guide, aucune carte pour cette unique traversée du pays s' est révélé vraiment très préjudiciable . Préalablement au voyage, nous nous étions contentés de relever sommairement, quelques informations glanées sur le Net, imprimer quelques éléments de carte ... Vraiment insuffisant !

 

 

Le voyage se poursuit désormais au Monténégro ... Vous nous y suivez ?!   C' est ici  >

 



<  Page précédente                                              Sommaire                                              Page suivante  >